Une pensée pour la Police… d’assurance !

Derrière ce titre qui se veut humoristique, se cache une vraie question : quid de l’auto-entrepreneur et des assurances ?

  • D’abord, à quoi sert une assurance et plus particulièrement une assurance à responsabilité civile professionnelle (RC Pro) ? Simplement à se couvrir en cas de litige avec un client.  Que ce soit pour une vente ou une prestation.
  • Est-ce obligatoire ? Oui et non… Certains secteurs d’activité imposent la contraction d’une assurance pro, comme la plomberie ou l’électricité (pas difficile d’imaginer des dégâts des eaux ou une mauvaise installation électrique qui prend feu). Pour d’autres, ce n’est pas le cas. Cependant, en cas de « pépin », si l’impasse a été faite, le remboursement du préjudice se fait par ses propres moyens (financiers).
  • Les auto-entrepreneurs sont-ils déchargés de ce type de formalité ? Tout le monde sait bien qu’il est facile de devenir auto-entrepreneur, non ?  Et bien j’y viens. Oui, il est simple de devenir auto-entrepreneur (< 48h). Et non, prendre une assurance n’est pas une (simple) formalité. C’est une quasi-nécessité.

L’auto-entreprise est une entreprise comme une autre mais à la différence qu’elle nécessite moins de paperasse administrative et surtout des cotisations sociales et fiscales simplifiées (pas forcément allégées). L’étape assurance est nécessaire pour couvrir ses arrières mais aussi… pour être crédible fasse à un client ! D’autant plus si ce client est un professionnel lui aussi.

C’est d’ailleurs la critique qui est généralement faite aux auto-entrepreneurs : amateurs manquant sérieusement de professionnalisme. Et oui, l’assurance est sans-doute l’un des meilleurs moyens pour avoir une crédibilité auprès de ces premiers clients. Avant de pouvoir signer ce précieux sésame, en général, votre conseiller(e) vous demandera quelques informations lors de votre visite :

  • situation
  • description de l’activité
  • prévision de chiffre d’affaire
  • C.V. à jour
  • exemple de devis/facture

Cette démarche permet de présenter le sérieux de votre projet et permet de faire le tour de votre activité (au passage, c’est un bon exercice). Si l’assureur a le moindre doute, il vous fera probablement payer le prix fort pour vous dissuader de contracter une RC Pro dans sa « boutique ». Dans le cas contraire, soyez sûr que vous serez probablement très bien accueilli… il vous proposera certainement d’autres produits (protection juridique, etc.).

Dernier petit conseil : ne pas hésiter à demander plusieurs devis auprès des courtiers/compagnie d’assurance. Les prix et les prestations varient du simple au triple. Faites jouer la concurrence. Pour ma part, j’attends encore des devis (et mon premier client) avant de me décider…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *