Kit de l'autoentrepreneur

Établir une base tarifaire quand on est indépendant

Lorsque l’on souhaite entreprendre une activité d’indépendant, que ce soit en tant qu’auto-entrepreneur ou sous un autre statut, il y a une question qui s’impose et à laquelle il faut sérieusement réfléchir : à quel prix vais-je vendre mes services ?

C’est vraiment plus difficile qu’on ne le pense. J’ai eu beaucoup de mal au départ à faire mes devis pour des clients potentiels. Il m’arrive encore de bloquer sur ce sujet avec la peur d’être « trop cher » et de perdre un prospect ou au contraire, de n’être « pas assez cher » et de dévaloriser mon travail.

Aujourd’hui, je ne prétends pas être le spécialiste dans ce domaine. Bien au contraire. Mais je vais simplement partager avec vous quelques pistes obtenu au fur et à mesure de mes rencontres entrepreneuriales.

  1. Connaître les tarifs du marché : vous connaissez sans doute d’autres personnes travaillant dans le même secteur que vous (collègues, amis, famille, promo), ils pourront sans doute vous aiguiller là-dessus
  2. Estimer un tarif horaire : il faut prendre en compte tout vos paramètres de dépenses, de frais ainsi que votre travail. A partir de ça, et pour une mission proposée, il vous sera plus simple de donner un prix adapté
  3. Ne surtout pas sous-évaluer son prix : sans doute le conseil le plus difficile à appréhender. Vous aurez toujours un client qui vous dira que vous êtes plus cher qu’un autre prestataire. Il faut s’y faire. C’est le genre de remarque à double sens : soit votre « concurrent » est réellement moins cher (à service équivalent bien sûr) ce qui signifie qu’il dévalue son travail (ce qui n’est ni bénéfique pour lui ni pour ses confrères), soit votre client cherche à négocier votre tarif. Dans le dernier cas, il est tout à fait envisageable d’effectuer un geste commercial, surtout si ce client vous confie régulièrement des missions
  4. prendre en compte les règles de l’offre et de la demande : je vais volontairement réutiliser une phrase employée par Alain Hugon lors d’une soirée entrepreneuriale : « si vous croulez sous les demandes, c’est que votre prestation n’est pas assez chère/si vous n’avez pas assez de clients, c’est que votre prestation est trop chère. Donc il faut s’adapter ». Il me semble que c’est un des meilleurs conseil que l’on puisse donner. Il faut s’adapter.

Pour finir cet article (non-exhaustif), je vous conseille de jeter un oeil sur le commentaire posté par Kayman sur le blog de monproprepatron.fr. Ses remarques sont pleines de bon sens et d’expérience.

Et vous ? Quels conseils donneriez-vous pour établir une base tarifaire ?

crédits photo : priceminister

Site de l'URSSAF

L’URSSAF une histoire qui n’en finit plus…

Finalement, je ne serais jamais au bout de mes surprises avec l’URSSAF. Avec eux, on en découvre tous les jours. J’exagère un peu, c’est vrai. Mais bon…

Tu ne cotiseras point en ligne

Durant ce doux mois d’octobre, j’ai eu la chance d’encaisser quelques chèques de mes clients. Et oui, on peut dire que j’ai réellement débuté mon activité en septembre-octobre. Fier de mon travail, ma mission pour ce mois-ci était de déclarer mon chiffre d’affaire (CA) à trois chiffres (je ne vous dirais pour où se trouve la virgule, bande de petits curieux…).
Continuer la lecture de L’URSSAF une histoire qui n’en finit plus… 

tarte au chocolat d'anniversaire

Le blog fête sa première bougie !

C’est avec deux semaines de retard que j’aborde le sujet : ce blog fête ses un an ! Champagne ! A vrai dire, j’ai failli zapper la date… En ce moment, il m’est difficile de trouver du temps pour écrire un peu, avec mon activité en tant que salarié et en tant qu’autoentrepreneur. Mais pas d’inquiétude, le blog n’est pas à l’abandon. Mes prochains articles aborderont des sujets très variés (ironie inside) : la gestion de l’AE au quotidien, de l’informatique/hightech et ce qui va me passer par la tête 🙂

Continuer la lecture de Le blog fête sa première bougie ! 

L’importance de sensibiliser à l’informatique

logo facebook 3615mylife

Hier, durant l’une de mes interventions (en tant que salarié), j’ai eu l’occasion de discuter informatique avec une personne complètement novice. Elle affirmait, que son ordinateur personnel était infecté par un virus introduit par sa clé USB. Bien entendu, pour elle, le coupable était le poste de travail professionnel.

Pourquoi pas… Sauf qu’en général, je suis plutôt confronté au schéma inverse.
Continuer la lecture de L’importance de sensibiliser à l’informatique 

VEPV : évolutions et tendances du commerce et de la distribution

Viadéo - Rejoignez 25 millions de professionnels

Nouvelle soirée Vivre et Entreprendre au Pays Viennois en perspective pour ce mois d’octobre. Je vous rassure, le thème n’est pas déprimant, bien au contraire. Cette fois il s’agira d’aborder les évolutions et les tendance du commerce et de la distribution. C’est un domaine que je ne connais absolument pas. Je pense que ce sera intéressant 😉

Voici le synopsis de la soirée :
Continuer la lecture de VEPV : évolutions et tendances du commerce et de la distribution 

Security Essentials : un antivirus juste essentiel !

Microsoft Security Essentials

Je ne sais pas si vous vous souvenez du point numéro 1 de mes cinq conseils pour avoir un poste de travail propre, mais j’avais parlé d’avoir un antivirus à jour sur son poste de travail. Aujourd’hui, vous n’avez plus d’excuse pour ne plus en avoir un.

Microsoft l’a annoncé depuis quelques jours : l’antivirus Microsoft Security Essentials est désormais disponible gratuitement pour les TPE ! Vous pouvez l’installer sur un maximum de 10 postes de travail professionnels :

Continuer la lecture de Security Essentials : un antivirus juste essentiel ! 

Revue de presse des auto-entrepreneurs #8

revue de presse

Voici la 8ème édition de ma revue de presse des AutoEntrepreneurs :

Autoentrepreneurs : le déménagement ne se prend pas à la légère

Auto-entrepreneur

Et oui, aujourd’hui encore, je vais vous parler de déménagement. Je sais, ce thème est plutôt redondant en ce moment sur ce blog. Mais j’ai pensé qu’il serait utile d’écrire un nouvel article là-dessus. Avec le recul que j’ai maintenant, je vais vous proposer une petite procédure pour essayer ne rien oublier.

Ces quelques étapes mélangent beaucoup la vie perso/pro, mais c’est essentiel quand on travail à la maison car au final, tout est lié :

  1. Recenser tous les abonnements que vous avez contracté et faire une modification d’adresse : le téléphone, Internet, les journaux/magazines, l’électricité etc.
  2. Avertir son CFE (pour ma part, l’URSSAF) : je vous ai fait part de ma mésaventure, donc ne négligez pas ce point, surtout si vous changez de département. Ne pas hésiter à insister sur l’urgence de la procédure, à renvoyer le formulaire de modification d’activité (Cerfa P2P4) et à appeler pour vérifier que tout va bien.
  3. Prenez votre plus belle plume et écrivez à votre banque professionnelle et à votre assureur. Un petit courrier précisant votre nouvelle adresse et accompagné d’un justificatif de modification (au hasard : votre nouveau certificat d’inscription au Répertoire des Entreprises et des Etablissements -> INSEE) sera largement suffisant.
  4. Refaire ses cartes de visite (pour ma part, c’est en cours de réflexion).
  5. N’oubliez pas d’avertir vos clients !

Si c’était à refaire (par pitié, pas tout de suite !), je suivrai cet ordre-là :).

Et vous ? Déménagement en vue ? Avez-vous déjà vécu une période de déménagement ? Galères similaires ?