Kit de l'autoentrepreneur

Ma première mise en demeure

Après quelques mois de mise en veille du blog, je me décide enfin à reprendre ma plume virtuelle. Malheureusement, ce n’est pas vraiment pour parler de quelque chose de cool, mais après tout, faut bien en parler. En effet, chers lecteurs, fin juin, j’ai découvert dans mes spams (véridique) un courriel provenant d’un cabinet d’avocats : une mise en demeure. Le cabinet d’avocats en question a été mandaté par la société INFOREGISTRE suite à un de mes articles : du courrier, de la pub et des [censuré]. Cette société s’est estimée dénigrée par mes propos et ceux de mes visiteurs. Voici quelques uns des arguments avancés par leurs avocats :

  • acte de dénigrement portant gravement atteinte à l’image de la société INFOREGISTRE,
  • les articles et commentaires discréditent les services, le sérieux et l’honnêteté de la société INFOREGISTRE,
  • les articles et commentaires accusent de manière infondée la société INFOREGISTRE de tromperie et d’usurpation d’indentité,
  • la société INFOREGISTRE n’a jamais été condamnée par un Tribunal ni subit une quelconque action judiciaire.

Ils me rappellent également mes devoirs en tant que blogueur :

  • la responsabilité des informations diffusées dans mes articles ou commentaires.
Leurs demande :
  • mise en demeure de l’article sous huitaine. Dans le cas contraire ils engagent des poursuites judiciaires à mon encontre.

 

Dans un premier temps, j’ai retiré l’article dès réception du courriel (le 24 juin 2011), afin de prendre le temps de la réflexion et d’avoir les conseils juridiques d’@e_bihan. Puis les vacances sont passées… (entendre par là que j’ai eu la flemme de m’en occuper) Et aujourd’hui, je me suis enfin décidé à faire les modifications nécessaires pour garder l’article intact sans que l’on puisse me reprocher de dénigrer ou de diffamer cette société.

Pour tout vous dire, je n’aime pas du tout la façon de procéder de cette société. Il y a de très nombreux témoignages sur le net montrant le mécontentement de jeunes entrepreneurs à leur encontre. Evidemment, les mécontents sont ceux qui ont envoyé un chèque à cette société pensant remplir à leurs obligations de cotisants. Et le coup de la mise en demeure, c’est la cerise sur le gâteau. Mais c’est finalement une action (d’intimidation) logique pour faire taire les avis (très) négatifs. Pour autant, je ne crois pas que ce type d’action plaide en leur faveur. D’autres, avant moi, ont aussi témoigné les méthodes de cette société ce qui contribue plus à un « bad-buzz » qu’à une réelle disparition des témoignages. C’est donc dans ce sens que j’ai envie de dire :

CONTINUEZ A TÉMOIGNER ! 

 

ps : pour des raisons évidentes liées à cette mise en demeure, merci de modérer vos commentaires 😉 (je les validerai avant publication)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *