01 déc 2009

La banque postale : son offre d’assurance.

4 commentaires Assurances

La Banque Postale

Ce n’est pourtant pas leur cœur de métier, mais La Banque Postale avait promis d’accompagner les auto-entrepreneurs dans leurs démarches. Elle avait déjà fait un grand pas en ce début d’année, en proposant une offre bancaire adaptée. Elle remet le couvert depuis novembre, cette fois avec une Assurance Responsabilité Civile Professionnelle dédiée aux auto-entrepreneurs !

Concrètement, qu’est-ce qui nous est proposé ? Principalement une assurance Responsabilité Civile Pro :

  • exploitation ;
  • après livraison de produits ;
  • études, conseils et professions libérales ;
  • objets confiés ;
  • atteinte à l’environnement ;
  • défense civile – responsabilité civile ;

En complément, il est aussi possible de souscrire à des garanties complémentaires :

  • protection juridique pro ;
  • dommages subis par ses locaux et son matériel pro ;
  • dommages subits par son matériel informatique (notez à priori qu’ils indemnisent à hauteur de 5000 € en cas de dommage) ;
  • dommages subis par son stock ;
  • prévoyance ;
  • maladie ;

Comme vous pouvez l’observer, la liste est plutôt longue et le choix des options est large. Cependant, toutes les professions ne sont  pas concernées. A savoir :

  • les activités relevant des domaines du bâtiment, de la construction, des travaux publics ;

    architecte, carreleur, charpentier, chauffagiste, climaticien, couvreur, électricien, façadier, géomètre expert, menuisier, métreur, plaquiste, plâtrier, plombier, tailleur de pierre, terrassier, zingueur

  • les activités médicales et paramédicales ;

    médecin, chirurgien, chirurgien-dentiste, pharmacien, sage-femme, vétérinaire, infirmier, aide-soignant, auxiliaire de puériculture, masseur-kinésithérapeute, pédicure-podologue, ergothérapeute, psychomotricien, orthophoniste, orthoptiste, ostéopathe, chiropracteur, manipulateur d’électroradiologie médicale, audioprothésiste, opticien-lunetier, prothésiste, orthésiste, diététicien, préparateur en pharmacie, technicien en analyses biomédicales

  • les activités de vente, d’entretien et de réparation de véhicules terrestres à moteur ;

    garagiste, carrossier, mécanicien, dépanneur-remorqueur, contrôleur technique, installateur de GPL, concessionnaire, agent de marque automobile, mandataire

  • les activités sportives à haut risque ;

    alpinisme, arts martiaux, bobsleigh, boxe, char à voile, canoë-kayak, canyoning, cyclo-cross, deltaplane, escalade, football américain, guide de haute montagne, haltérophilie, hockey sur glace, karting, luge, motocyclisme, motonautisme, parachutisme, parapente, pilote automobile, saut à élastique, skeleton, ski extrême, ski nautique, spéléologie, spéléologie avec plongée, sports de combat, tir à l’arc ou à l’arbalète, tir à la carabine ou au pistolet, vol à voile

  • la pratique de tout sport à titre professionnel ;

    ainsi que la participation comme organisateur ou concurrent à des épreuves ou manifestations nécessitant l’autorisation des pouvoirs publics, à un pari, un défi, ou une tentative de record

  • la participation à des compétitions et à leurs essais nécessitant l’utilisation d’un véhicule
    à moteur (terrestre, maritime ou aérien) ;
  • les activités juridiques ;

    administrateur, et/ou mandataire judiciaire, avocat, avoué, clerc, commissaire aux comptes, commissaire-priseur, huissier, notaire, expert comptable

  • les activités de banque et d’assurance ;
  • le commerce d’antiquités et d’œuvres d’art ;

    antiquaire, brocanteur, galerie d’art

  • le recours à la sous-traitance, totale ou partielle ;

Pour mon cas, à priori, rien n’est contre-indiqué dans cette liste. Je vérifierai ça dans la semaine auprès d’un conseiller ou par e-mail.

Mais alors ? Que devient leur activité purement bancaire (pour rappel, il n’est pas possible d’obtenir un crédit à la consommation) ?  Ils diversifient leurs affaires et font des assurances? Non ! La Banque Postale reste La Banque Postale. En réalité, les contrats d’assurance sont passés auprès de Groupama Assurances. La Banque Postale reste un intermédiaire et l’interface entre l’assureur et l’assuré.

Cette démarche est une bonne initiative pour les auto-entrepreneurs ; d’autres sociétés vont probablement suivre cette idée déjà initiée par d’autres (Aviva). N’oubliez pas de comparer vos devis !

————————-

Sources :

- AccueilLa Banque Postale Assurance des Auto-Entrepreneurs ;

- Dispositions Générales – La Banque Postale Assurance des Auto-Entrepreneurs ;

Tags: ,
écrit par
28 ans - jeune sysadmin, néo-auto-entrepreneur et un peu geek sur les bords, j'essaie de vous donner de temps en temps de l'info fraîche sur mes occupations du moment : l'entrepreneuriat et l'informatique.
Related Posts

4 réponses to “La banque postale : son offre d’assurance.”

  1. Devenir Ostéopathe says:

    je trouve cela inétressant que la banque postale s’intéresse aux auto-entrepreneurs.

    perso, j’ai un compte courant chez eux et vu qu’ils acceptent les ostéopathes, pourquoi pas prendre mon assurance chez eux.

    A voir par contre leur offre tarifaire car ils n’ont pas l’habitude d’être bon marché, surtout sur les nouvelles technologies.

  2. jabuisson@wanadoo.fr says:

    Bonjour . je suis agent general d assurance et je suis surpris de votre reaction en matire d assurance .au risque de dire une evidence , l assurance doit etre faite par un professionnel, il existe en france plus de 14000 agents et 2500 courtiers qui sont assure ,qui connaissent les risques , qui savent etre des intermediaires efficaces en cas de sinistre , parce que c est pour cela que l on assure . Quand je dois me faire soigner une dent , je ne vais pas chez mon boulanger . je vais voir un dentiste. La meilleure facon de ne pas avoir d ennuis par la suite et d etre satisfait s il vous arrive quelque chose, c est d avoir avoir à faire à un professionnel. c est une regle fondamentale en Economie et chaque Compagnie a son offre adapté sur le marche des autoentrepreneurs, et cette regle vous eviteras bien des deconvenues. le bon marche sans service coute tres cher…la banque continuera de faire de la banque , la poste d envoyer le courrier, et les assureurs ou mutuelles d assurer .et je ne suis pas un vieux ringuard quand je dit cela , mais je vois au travers de mes 5 cabinets 3 à Paris et 2 en Province , tous les avatars des clients qui ont souscrient des assurances aupres de banque , qui viennent nous rencontrer pour trouver une solution à leur probleme.bon courage quand meme.
    jacques buisson

  3. Guillaume says:

    @Jacques Buisson :

    Je vous rassure sur « l’évidence » que vous me décrivez : je ne vais voir que les vrais professionnels. Jusqu’à maintenant, un seul assureur a pu me faire une proposition honnête et non-démesurée en terme de coût, sans passer par des assureurs Anglais ou Suisses. C’est juste un constat que je fais et je trouve ça très étonnant de ne pas avoir plus d’offres directes, surtout pour le domaine de l’informatique. Le secteur n’est pourtant pas nouveau :-)

    Voilà ! Merci à vous !

  4. lolo says:

    le post du « pro » jabuisson me fait rire quand on connaît le biais avéré de la majorité des courtiers vers l’un ou l’autre assureur et pour des raisons que tout le monde connaît, qui sont les mêmes que celles qui pourrissent le champ du pharmaceutique !!

Laisser une réponse