Auto-entrepreneur : c’est parti !

Et voilà, la machine infernale est en marche : depuis mon dernier article j’ai reçu trois courriers qui visaient mon activité en tant qu’auto-entrepreneur :
une publicité accompagné d’un joli courrier : la société Prémaliance « m’informe » que j’ai l’obligation de faire adhérer mon entreprise à un régime de retraite complémentaire des salariés dans les 3 mois suivants sa création… Bon, je n’ai aucun salarié, c’est direction la poubelle. En plus, je n’aime pas trop le ton employé dans le courrier.
– l’INSEE : c’est le courrier que j’attendais (voir billet précédent) : mon numéro de SIRET/SIREN. J’apprends par la même occasion mon code APE : 6202A. Ces informations devraient me faciliter dans ma recherche d’assurance à bon prix 🙂
une autre publicité : cette fois c’est la mutuelle ADREA. Direction poubelle aussi. J’ai déjà une activité principale avec une bonne mutuelle.

Comme prévu, j’ai commencé à recevoir mes premières publicités. J’attends toujours avec impatience la confirmation de l’URSSAF de GRENOBLE, mais je pense que mon inscription semble plutôt bien partie avec le courrier de l’INSEE.

Mes prochaines étapes/démarches :
– continuer ma recherche d’assurance RC Pro avec un tarif correct ;
– rédiger mes conditions générales de prestations de services ;
– changer le thème WordPress de ce blog… Il est sympa mais pas vraiment personnel. Donc c’est décidé, je vais me remettre au CSS avec l’aide de ce bouquin : CSS 2 : Pratique du design web.

7 réflexions au sujet de « Auto-entrepreneur : c’est parti ! »

  1. J’en suis a la meme etape que toi, bon courage pour la suite 🙂 Je n’aurais pas imagine que ces histoires d’assurance soient aussi penibles…

  2. J’ai déjà eu plusieurs rendez-vous avec des assureurs et c’est dingue la difficulté qu’ils ont à cerner mon activité. Pour eux, « informatique » rime soit avec « dépannage » ou « développement de site web ».

    Je te remercie ! Je te souhaite aussi une bonne continuation dans ta démarche 😉

  3. Personnellement je suis à la MAAF mais ce ne sont que des intermédiaires de la HSBC (je crois) car en matière de developpement Web ou de service informatique il y a peu d’assureur et ca va dépendre de ton CA prévisionnel (il y a un plancher minimum)

  4. Bonjour les autoentrepreneurs, bienvenu dans le monde de l’entreprise.

    Ce que tu relate Guillaume n’est pas différent de ce que j’ai vécu en 2005 lors de la création de ma SARL :
    – pubs intrusives ordonnant de s’inscrire à tel ou tel contrat (ne pas répondre bien sur mais veiller de ne pas jetter une info qui te concerne); après ça tu auras les relances de ces mêmes acteurs (voleurs) qui poussent jusqu’au bout leurs méthodes
    – les assurances : ben oui on rentre jamais dans un cadre bien cadré. Dans mon cas les prix des RC Pro allaient du simple au triple; il faut faire ses courses
    – l’Insee qui affecte un code Naf qui semble parfois pas très en phase avec son activité. Pas très important au départ; peut l’être si tu te développe en et que tu embauche (Eurl/Sarl) car le Naf implique la convention collective à laquelle tu est rattaché (ou plutôt tes salariés)
    Voilà, en résumé j’ai quand même le sentiment que c’est plus facile aujourd’hui que pour nos ainés.

    A bientôt.

  5. @actupro : après un rendez-vous à la MAAF, le conseiller qui m’a accueilli n’a pas été en mesure de me faire un devis pour mon activité. Par contre, j’ai eu les coordonnées d’un de ses collègues plus spécialisé sur les activités « atypiques ». Il passerait par des courtiers en assurance Suisse ou Anglais. Je compte l’appeler maintenant que je dispose de mon numéro de SIRET et de mon APE.

    @thierry : finalement, tu confirmes bien ce que je pense : les démarches pour être auto-entrepreneur ne sont pas si différentes que pour la voie « classique ». La paperasse est réduite mais pas la responsabilité. C’est sûr qu’aujourd’hui, il est plus simple d’entreprendre ; bon nombre de statuts ont été créés/modifiés : auto-entrepreneur, SARL avec un captial libre, EI/EURL, etc. Avant c’était moins facile… Et en plus sans l’informatique…

    Merci à tous les deux pour votre retour d’expérience !

  6. Nous avons créer un portail pour les auto-entrepreneurs afin de les aider dans leurs demarches et aussi les aider à se faire connaitre.

    Venez visiter notre site qui devient le site référence de l’auto-entrepreneur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *